Concert à Mitry-Mory

Le 18 septembre à 16 h 30; entrée libre, participation aux frais

L’AROEHM est heureuse de vous présenter le concert qu’elle organise

Le dimanche 18 septembre à 16 h 30 (nous disons bien 16 h 30)

à l’église Saint Martin de Mitry-Bourg,

à l’occasion des Journées européennes du patrimoine;

Nous recevrons un trio de chanteurs, qui sera accompagné à l’orgue par Domenico Severin.

JEAN-MANUEL CANDENOT
Jean-Manuel Candenot, après avoir étudié le piano, s’oriente vers le chant et devient l’élève de Lionel Sarazin. Sa pratique vocale très variée l’amène à fréquenter un très large répertoire allant de la polyphonie du 16° siècle à voix d’hommes jusqu’à la création contemporaine.
Résidant entre le Sud-Ouest de la France et Bruxelles, il mène une collaboration étroite avec l’orchestre Les Passions dirigé par Jean-Marc Andrieu, avec qui il explore les répertoires de la musique française des 17° et 18° siècles.
Dans le domaine de l’opéra, il compte à son actif de nombreux rôles. C’est ainsi qu’on a pu l’entendre dans Jenufa (Janacek), La Flûte Enchantée (Mozart), Le Couronnement de Poppée (Monteverdi), ou encore dans un ouvrage plus récent Le Balcon (Eotvos). Il a ainsi pu chanter sous la baguette de chefs tels que R. Alessandrini, K. Kamensek , L. Campellone, F. X. Roth.
Mais c’est encore une fois le répertoire contemporain qui fait appel à lui. Ainsi, il créa le rôle titre dans « Genitrix », du compositeur hongrois Laszlo Tihanyi. On a pu l’entendre également dans deux ouvrages d’Oscar Strasnoy : « Un retour », créé au Festival d’Aix-en-Provence, et « Slutchaï » en 2012 à l’Opéra de Bordeaux.

DAVID LEFORT
Lauréat de plusieurs concours de chant (mélodie à Toulouse, Paris et St-Jean-de-Luz, chant baroque à Chimay et Clermont-Ferrand,) David Lefort est invité par d’importantes scènes lyriques françaises (Opéra de Paris, Opéra de Lyon, Théâtre du Capitole de Toulouse…).
Il aborde les rôles de : Eumete (Le Retour d’Ulysse de Monteverdi, avec Christophe Rousset), un berger (L’Orfeo de Monteverdi à l’Opéra de Lyon), Bajazet (Tamerlano de Haendel avec Emmanuelle Haïm), Don Ottavio (Don Giovanni de Mozart), Basilio (Les Noces de Figaro de Mozart), etc.
En 2008 et 2009, il aborde aussi les rôles de Don José (La Tragédie de Carmen de Bizet/Constant/Brook), Lacouf et Le Fils (Les Mamelles de Tirésias de Poulenc), Tony (West Side Story de Bernstein), la Deuxième Tante (Yvonne, Princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans, en création mondiale à l’Opéra de Paris, avec Luc Bondy et Sylvain Cambreling). En 2010, Christophe Rousset l’invite en soliste pour King Arthur de Purcell à la Salle Pleyel et au Capitole de Toulouse. Il est aussi Le Messager dans Béatrice et Benedict de Berlioz à l’Opéra-Comique en 2010 (Emmanuel Krivine et Dan Jemmet)
Il est aussi régulièrement invité pour des récitals de mélodies et lieder, ou comme soliste pour les grands oratorios. D’autre part, David Lefort anime régulièrement des ateliers de sensibilisation au chant lyrique en école primaire et collège, ainsi qu’auprès des publics « empêchés » (centre d’accueil pour handicapés physiques et mentaux à Paris, détenus en maison d’arrêt à Blois).

MARIE-GEORGE MONET
Formation : licence de musicologie à l’université François Rabelais de Tours, débute le chant avec Sophie Hervé, puis Myriam de Aranjo, Guildhall School of Music and Drama de Londres (2003-2007, classe de David Pollard puis de Laura Sarti), poursuit sa formation auprès de Florence Guignolet et Yves Sotin et travaille régulièrement avec Eugène Asti, Sarah Walker, Peter Robinson et Sue Waters
Répertoire et scène : Messaggiera/L’Orfeo, Arnalta/L’Incoronazione di Poppea, la Troisième Dame/Die Zauberflöte, rôle-titre/Carmen, Katisha/Le Mikado de Gilbert and Sullivan, La Zia Principessa/Suor Angelica, Prince Orlowsky/La Chauves-souris, (GSMD de Londres, festival de Haute-Maurienne, théâtre Marsoulan, Studio Raspail entre autres…), Jeanne/La Taverne (mise en sc. Laurent Tixier, dir. Jean-Renaud Garcia), Vénus/Watch your Step ! (Ensemble Outre-Mesure), Lauretta/Viva Venezia ! (Ensemble Doulce Mémoire), Alto solo/Yvonne, Princesse de Bourgogne création de Philippe Boesmans (Opéra de Paris, festival de Vienne, mise en sc. Luc Bondy, dir. Sylvain Cambreling).
Concerts et récitals : Membra Jesu Nostri de Buxtehude avec l’ensemble instrumental Ma Non Troppo, Dalla Materia alla Polvere… pour 5 voix de femmes, percussions et bande son, création de Martin Matalon, participe à de nombreuses créations sous la direction de Roland Hayrabédian avec l’ensemble Musicatreize, récital Dowland et Purcell avec le théorbiste Thomas Dunford, Gloria de Vivaldi, Stabat Mater de Pergolèse, Requiem de Hasse, Vêpres solennelles d’un Confesseur de Mozart, Passion selon Saint Jean de Bach, Te Deum de Charpentier (dir. Christian Curnyn), La Messe en Mi bémol majeur de Schubert (dir. Christian Zacharias), Threni de Stravinski (dir. Sylvain Cambreling avec le Klangforum), Via Crucis de Liszt (dir. Laurence Equilbey)

DOMENICO SEVERIN:
Organiste titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale Saint-Étienne de Meaux, Domenico Severin est lauréat du Diplôme d’Orgue et Composition pour orgue (Premier Prix en Interprétation, Improvisation, Harmonie, Contrepoint, Fugue, Piano et Chant grégorien) du Conservatoire Benedetto Marcello de Venise.
Son activité de concertiste l’amène à se produire dans plusieurs pays européens, ainsi qu’aux États-Unis, en Russie, au Canada, en Chine, Hong Kong, Afrique du Sud, Cuba.
En concert, il interprète un répertoire qui s’étend sur sept siècles, depuis les premières œuvres écrite pour l’orgue et jusqu’à la production contemporaine.
Parmi ses enregistrements, plusieurs CD sont consacrés à la musique italienne. Sa discographie s’élargit encore aux grands chefs-d’œuvre du répertoire : l’intégrale de l’œuvre pour orgue de César Franck, les Sonates en trio et la IIIe partie de la Klavier-übung de Bach, ou encore, le récent CD consacré aux compositeurs pour orgue italiens contemporains.
En plus du répertoire classique, Domenico Severin transcrit pour l’orgue et interprète en concert également des grandes fresques orchestrales ou des œuvres pour d’autres formations instrumentales.
En tant que compositeur il a publié plusieurs œuvres pour orgue. Il est l’auteur d’un ouvrage sur l’art de la registration historique à l’orgue en Europe.

Laisser un commentaire